Une fleur

Album illustré par Bobi+Bobi, éditions À pas de loups, juin 2018


Présentation de l'éditeur :
"Depuis que Papa est parti, la fleur a surgi. Elle pousse à l’intérieur de moi. Elle s’agite quand j’essaye de dormir, ses pétales rougissent quand on me regarde et son pollen m’étouffe quand j’essaye de parler. J’aimerais tant me faire des amis, mais comment faire avec cette fleur qui envahit tout ?
Un album tendre sur le trop-plein d’émotions, porté par des illustrations somptueuses."

À cause d'une fleur
Je porte le texte d'Une fleur depuis de nombreuses années. J'ai même essayé de l'illustrer. À plusieurs reprises. J'ai aussi retravaillé le texte, à plusieurs reprises. Je ne me souviens plus exactement ce qui m'a poussée à écrire ce texte... Si, peut-être, ce moment où, ventre noué, une boule dans la gorge, je devais simplement parler, juste parler... ou chanter... peu importe, mais sûrement a-t-on tous ressenti un instant cette sensation physique que quelque chose en soi nous empêchait de réaliser ce qu'on voulait, qu'on n'arrivait pas à dépasser une angoisse, à refouler des larmes. Et si l'on donne corps à ces émotions qui nous envahissent, pourquoi ne pas leur donner les traits d'une fleur ?
Une fleur... c'est beau, c'est doux, ça pique, c'est plein de contradictions... Bien sûr, on pense au nénuphar de Chloé dans l'Écume des jours, bien sûr, j'y ai pensé, je crois que c'est l'un des livres qui m'a le plus marqué adolescente, comme beaucoup. J'ai lu (ici) que cela pouvait faire penser à la "poupée-fleur", j'avoue que je ne connaissais même pas la référence ! Fausse piste donc... Cette fleur, c'est simplement mettre une image sur des émotions qui nous dépassent, enfant, et dont on ne sait comment s'en accommoder. Grandir, c'est peut-être aussi savoir arranger ces émotions-fleurs, cultiver et entretenir un petit jardin intérieur fait de toutes ces émotions que l'on a pu traverser... C'est drôle d'ailleurs, depuis, j'ai l'impression que mes plantes d'intérieur se portent mieux, et que j'ai la main un peu plus verte...

Les illustrations :
Un mot dessus, car, comme je le disais, j'ai essayé de mettre des images sur ce texte (j'en ai mis sur ce blog d'ailleurs), et finalement, c'est Bobi+Bobi qui l'a illustré. C'était d'abord un choix éditorial, qui s'est aussi présenté à un moment où l'envie de dessiner n'était plus vraiment là. Lorsque j'ai vu les premières planches, c'était une évidence : tout était juste, tout était là... L'illustratrice en parle d'ailleurs ici, et .

On en parle :
et très bien (je crois n'avoir jamais lu une aussi belle critique sur un de mes livres... merci !) sur Culturopoing.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire