mercredi 11 octobre 2017

Aarhus, Londres et des lapins

J'ai de nouveau laissé filer plusieurs mois depuis mon dernier post... Je travaille actuellement sur les corrections de mon prochain roman, qui paraîtra en février 2018 chez Syros, en grand format cette fois... Après d'intenses et d'âpres réflexions, le titre sera

Un lapin peut changer une vie

J'avoue, ce sont mes éditrices qui ont finalement trouvé ce titre... Moi, j'avais d'abord suggéré La Multiplication des lapins, mais cela aurait pu laisser entendre qu'il y aurait beaucoup de sexe (ç'aurait été vendeur pourtant...), ou Caravane Swing, mais c'était déjà pris par un groupe de jazz manouche, ou encore La Déconcertante Intrusion d'un lapin qui fit basculer la vie d'une famille quand elles m'ont demandé un titre long, mais là, c'était quand même un peu trop long, et puis On a souvent besoin d'un petit lapin chez soi, mais la référence aux Fables, ça ne fait pas très ado... Alors, Un lapin peut changer une vie, c'est finalement bien choisi, parce que oui, dans ce roman où l'on suivra la débandade de la famille Ribout (père, mère et filles), le(s) lapin(s) a(ont) bien son (leur) importance ! On y parle aussi de voyages... mais j'en reparlerai plus longuement très bientôt.

D'ici là, restons sur le thème du voyage puisque je pars du 25 au 29 octobre pour le Danemark, à Aarhus, pour le festival de littérature jeunesse qui y aura lieu, et pour lequel 39 auteurs jeunesse ont été sélectionnés (parmi lesquels Katherine Rundell, Sarah Crossan... et pour la France, Anne-Lise Heurtier, Victor Dixen... Je participerai à une table ronde le vendredi 27 avec ce dernier.)
Tout le programme est .

www.hayfestival.org/aarhus


Ensuite, je traverserai la Manche pour rejoindre le South Ken Kids Festival à Londres les 16-17 et 18 novembre pour une table ronde animée par Daniel Hahn autour de ce projet Aarhus39 le samedi 18 avec Katherine Woodfine (auteure Aarhus39). J'animerai également des ateliers d'illustration dans les écoles londoniennes. Le programme ici.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire