vendredi 23 octobre 2009

Poisson

Sa peau s’écaille avec le gel, il bat vigoureusement des nageoires pour remonter le cours d’eau. Le fleuve n’est guère tranquille et il se débat contre le courant pour ne pas être entraîné là où il ne veut pas aller. Il évite les filets de pêche pour ne pas rester prisonnier.

5 commentaires:

  1. C'est toujours aussi joli et poétique par chez toi. C'est doux de s'y promener, j'aime !

    RépondreSupprimer
  2. Les mots me manquent pour dire à quel point ton art me plaît donc je mettrais juste... ♥

    RépondreSupprimer
  3. Merci Coralie, tes promenades chez moi sont tout aussi agréables pour moi par les messages que tu me laisses !
    Merci Sabbio, je ne sais pas comment on fait des cœur avec les touches du clavier, mais je te le renvoie.
    Tiens Oreli ! à bientôt j'espère aussi ! Au fait, tu ne devais pas aussi créer un blog ? J'ai hâte de voir tes nouvelles illustrations !

    RépondreSupprimer